Just-so

L’expression « just so stories » ou « histoires comme ça » est inspirée du roman pour enfants éponyme de Rudyard Kipling dans lequel ce dernier nous livre douze fables malicieuses nous expliquant comment chaque animal a acquis ses caractéristiques morphologiques.

Les biologistes Stephen Jay Gould et Richard Lewontin ont introduit et diffusé cette expression pour critiquer les modèles adaptationnistes naïfs, plus fondés sur l’intuition que sur de véritables faits scientifiques.

L’expression désigne à présent plus largement tout modèle simpliste visant à expliquer des faits par l’intuition, sans véritables socle théorique ou expérimental. Aujourd’hui encore, force est de constater que les sciences du management font partie des disciplines les plus friandes de « just so stories ».

    Au rang de ces JSS :

  • la pyramide de Maslow,
  • le forced ranking (né d’une interprétation simpliste de la loi normale de Gauss par Jack Welch), et
  • le modèle de la courbe du deuil de la psychiatre Elisabeth Kübler Ross.

Voir Just-so story et zététique.

Extrait d’un article publié sur le blog QVT du cabinet AD CONSEIL.

Rien de plus précieux

“il n’est pas de bien plus précieux que la liberté”

Gabriel Galland, in La Grève des animaux – Histoire vraie illustré par Vimar et publié en 1908 aux éditions Mame (voir).
Gabriel Galland , professeur agrégé, fut enseignant au Lycée de Bordeaux. Il écrivit de nombreux ouvrages de vulgarisation (en particulier coloniale) à destination de la jeunesse. Il est l’auteur (entra autres) de Vingt Mois Au Pays de la Soif: La Mission Saharienne Foureau-Lamy (Oct. 1898 – Mai 1900), “ouvrage de vulgarisation de la mission Foureau-Lamy à l’usage de l’éducation de la jeunesse (…) bien documenté et rempli de détails le rendant très vivant.” (source).