Train de nuit : rentable avec ÖBB

L’improbable renaissance du train de nuit en Allemagne, Jean-Michel Hauteville, Le Monde du 6 août 2019

Pour Karl-Peter Naumann, président d’honneur de Pro Bahn, une association allemande de défense des usagers, le succès d’ÖBB, là où le géant Deutsche Bahn a échoué, tient davantage de l’importance vitale de ce segment pour la compagnie autrichienne qui représente 20 % de son chiffre d’affaires. En outre, les cheminots d’ÖBB étant moins bien payés que leurs confrères allemands, et la fiscalité autrichienne plus favorable, les coûts sont moins élevés.

Nightjet réveille les trains de nuit, Isabelle Mayault, Le Monde du 2 juin 2019

…expliquait Kurt Bauer, responsable des trains grandes lignes et des trains de nuit d’ÖBB, dans une interview à la Radio Télévision Suisse en février 2019. « Mais, à mon avis, il faudra attendre encore deux à trois ans pour qu’il y ait une vraie bascule. A ce moment-là, nous serons les mieux préparés. »

Pour l’instant, même pour ÖBB, les trains de nuit restent une niche. « Je vous donne trois chiffres : on a 260 millions de passagers par an, 36 millions effectuent des trajets longue distance et 1,4 million prennent le Nightjet », égrène Bernhard Rieder, le porte-parole de la compagnie. Mais une niche dont les lignes étaient bénéficiaires dès la première année de relance – ce qui, trois ans plus tôt, paraissait complètement hors de portée.

Et si c’était enfin le retour des trains de nuit

Et si le train de nuit revoyait le jour ? par Marjorie Lafon (Libération du 13 août 2019)

CFF souhaite coopérer avec la SNCF et RENFE pour des trains de nuit vers Barcelone (article publié le 19 août 2019 sur Le blog de OUIAUTRAINDENUIT, hébergé par Mediapart)