Mines néolithiques

Le village de Spiennes, à 6 km au sud-est de Mons (Hainaut), recèle sur près de 100 hectares les vestiges d’une activité minière vieille de 6 000 ans. Dès le milieu du Néolithique, le silex extrait du sous-sol fut taillé sur place, essentiellement pour la production industrielle de lames et de haches. Pour atteindre la matière première désirée, les mineurs de jadis n’ont pas hésité à creuser un nombre considérable de puits, certains dépassant 16 m de profondeur! L’essor de ces mines exceptionnelles correspond à une époque où, un peu partout en Europe, se développent des centres voués exclusivement à l’extraction et à la taille du silex. Parmi ceux-ci, Spiennes s’illustre tant par son ampleur, que par ses techniques minières originales. Ces qualités, alliées au potentiel archéologique du gisement, lui ont valu la reconnaissance de l’Unesco en décembre 2000.

Hélène Collet : Un centre minier néolithique inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco – tiré-à-part de la revue “L’Archéologue – Archéologie Nouvelle” 2002
Plus d’infos sur le site Minières néolithiques de silex de Spiennes et le blog Autour de Spiennes de la Société de Recherche préhistorique en Hainaut.