Google calendar

Alertes, lettre mensuelle d’actualité des Risques Internationaux et Concurrentiels du groupe GEOS, réalisée en collaboration avec la lettre géostratégique Intelligence & Sécurité. n° 60 – mai 2007 (pdf) :
“Depuis novembre 2006, Google, le plus important site de recherches internet permet de partager son calendrier avec ses relations, ses amis, sa famille, le tout gratuitement. Grâce à un moteur de recherche on peut également découvrir des événements publics. L’utilisateur peut aussi choisir si l’événement est public, privé ou indifférent. Jusqu’ici quoi de plus normal.
Mais tout dépend de l’usage que l’on fait de son agenda… En effet, certains employés n’ont pas mis leur calendrier en mode privé. De ce fait, grâce au moteur de recherche de Google calendar, quoi de plus facile que de chercher, si par hasard, il n’y aurait pas d’informations à glaner sur un concurrent… On constate alors que les employés de plusieurs entreprises auraient ainsi laissé en « public » des calendriers concernant leurs sociétés, avec le nom des projets, des numéros de codes, des téléphones portables, des
noms d’intermédiaires qui n’auraient jamais dû apparaître. Bref, des informations qui valent de l’or dans certains secteurs et qui, en termes d’Intelligence économique, sont évidemment les premiers renseignements à obtenir pour entamer une étude. Parmi les fuites ainsi obtenues, il semble que des rendez-vous à haut-niveau de la banque JP Morgan Chase aient été exposés.”

An issue Chris Pirillo had blogged about last April.